Les médecines douces sont-elles efficaces pour arrêter de fumer ?

Publié le : 08 octobre 20213 mins de lecture

Quiconque n’a jamais fumé ne pourra jamais comprendre à quel point il est difficile de se débarrasser de l’habitude de la nicotine ! Il s’agit d’un type très fort sentiment de dépendance psychologique, dont il est peu probable de se débarrasser du premier coup, en utilisant uniquement les ressources d’une forte volonté !

La plupart des fumeurs font au moins quelques tentatives, voire plusieurs ! Pourquoi est-ce si difficile ? Est-il possible arrêter de fumer par les médecines douces ?

Déterminez le pourquoi de votre décision

De nombreuses tentatives d’arrêt du tabac sont considérées comme des échecs, précisément parce que la motivation n’était pas réelle ! Trouver une bonne raison d’arrêter de fumer vous assure de persévérer dans votre résolution et revient, en quelque sorte, à déterminer si vous êtes prêt à entamer le processus de libération de la nicotine. Il est bon de fixer un jour qui sera le premier pas vers une nouvelle vie sans nicotine et, avant qu’il n’arrive, de s’y préparer et d’informer vos proches de votre décision, en leur demandant leur soutien et leur compréhension dans les moments de crise.

Comment arrêter de fumer ?

Il serait bon de savoir ce qui vous aide à arrêter de fumer ; malheureusement, il n’existe pas de conseil unique, bon et universel ! Des scientifiques et des médecins de nombreuses spécialités tentent de mettre au point des méthodes efficaces pour se débarrasser de la dépendance à la nicotine, qui neutralisent également les effets secondaires de l’arrêt du tabac.

Cependant, la vérité est que chacun traverse le sevrage de la nicotine différemment. En effet, la dépendance à la cigarette est avant tout psychologique et donc très individualisée. La nicotine, en tant que puissante neurotoxine, stimule l’activité des hormones du bonheur et a un effet stimulant ! Il s’agit d’une drogue qui permet de se sentir bien. C’est précisément en raison des rituels positifs associés au tabagisme que l’abandon de la dépendance à la nicotine est si difficile et nécessite une action sur plusieurs fronts.

En général, la motivation et une forte volonté ne suffisent pas, il est donc nécessaire d’utiliser toute l’aide disponible.

Traitement de substitution de la nicotine

La principale tâche de la pharmacothérapie dans la lutte contre la dépendance à la nicotine est de réduire les symptômes de sevrage et de diminuer l’envie de fumer une cigarette. Il faut toutefois se rappeler qu’aucun médicament ne peut faire disparaître l’envie de fumer et la dépendance à la nicotine.

Les agents pharmacologiques sont un élément très important de la lutte contre le nicotinisme, mais ils ne sont utiles que dans le cas d’une dépendance biologique à la nicotine ! Elle consiste à fournir à l’organisme de la nicotine pure sous forme de gommes, de patchs, de pastilles ou de sprays.

Plan du site