Le sport : une bonne alternative à l’arrêt du tabac

Publié le : 08 octobre 20213 mins de lecture

La consommation de tabac ne profite pas au bien-être physique de l’homme contrairement à la pratique du sport. Si le tabac ne peut qu’entraîner des séquelles, surtout au niveau des poumons, le sport quant à lui permet de renforcer la résistance physique d’une personne.

D’ailleurs, beaucoup utilisent le sport pour comme outil afin de sortir de leur dépendance au tabac. Ainsi, pour ceux qui ont le projet d’arrêter définitivement le tabac, avoir une activité sportive, quel qu’elle soit, serait extrêmement bénéfique, pour le corps, mais aussi pour le mental.

Les bienfaits physiques à retirer du sport pour arrêter de fumer

On est tous conscient qu’arrêter le tabac n’est pas simple. Outre les effets physiques relatifs au manque, le sevrage peut aussi avoir une incidence sur notre moral. Ainsi, pour réduire au maximum les effets du manque, il serait intéressant de pratiquer une activité sportive car cette dernière peut influer positivement sur le corps.

En effet, pratiquer un sport permettra de ne pas rechuter. Le sport réduira notamment la douleur liée au manque grâce à la libération d’endorphine. De plus, ce dernier permettra à l’ancien fumeur de recouvrer beaucoup plus rapidement une forme physique car le sport permettra de raffermir le corps et les organes potentiellement endommagés comme les poumons par exemple.

Enfin, la pratique du sport permettra à l’ancien fumeur de réguler son poids, un poids qui risque d’énormément fluctuer suite à l’arrêt du tabac. 

Les bienfaits psychologiques de la pratique du sport

Sur une personne qui a décidé d’arrêter le tabac, le sport aura des conséquences bénéfiques indéniables sur son état mental. En effet, la personne sera moins sujette au stress dû au manque. Elle sera moins irritable et sera plus motivée dans le maintien de son abstinence.

Le sport aidera donc à ne pas rechuter en diminuant les effets psychologiques du manque. Il est d’ailleurs prouvé que, près de 68% des personnes qui ont arrêté le tabac et qui pratiquent une activité sportive, ont pu tenir leur engagement et arrêté définitivement le tabac.

La pratique du sport est incompatible avec le tabac

S’il est évident que le sport est bénéfique quand il y a sevrage du tabac, ce n’est pas le cas quand la personne qui pratique une activité sportive consomme également régulièrement cette substance.

En effet, la combinaison du sport et du tabac augmenterait les risques d’infarctus. Il est vrai que la nicotine a tendance anormalement à augmenter les fréquences cardiaques entraînant un risque pour le cœur.

Plan du site